France et Allemagne s’allient pour favoriser la recherche entre PME et ETI des deux côtés du Rhin

 

Bpifrance et AiF Projekt viennent de lancer un appel à projets franco-allemands de R&D, ciblant le développement de produits innovants dans tous domaines technologiques et applicatifs.  L’objectif est de favoriser le développement de solutions proches du marché pour des produits, des services ou des méthodes à base technologique, ayant un fort potentiel pour la France, l’Allemagne, l’Europe et les marchés internationaux.

 

 Ouvert jusqu'au 18 décembre 2015, le programme doit apporter des fonds pour soutenir la capacité à innover des entreprises françaises et allemandes afin de maintenir une production à forte valeur ajoutée, capable de renforcer notre compétitivité, et in fine, d’assurer notre croissance et nos emplois de demain.

 L’Union européenne ainsi que la plupart de ses Etats membres reconnaissent aujourd'hui l’importance cruciale de l’innovation pour nos économies. La performance de chacun des pays membres en la matière, les avancées et les points faibles sont minutieusement analysés et documentés dans le Tableau de bord de l’Union de l’innovation, publié par la Commission européenne.

 

 

Reste toutefois à trouver le meilleur cadre pour que l’innovation fructifie. Or, elle se nourrit de la collaboration : un écosystème performant de l’innovation est ainsi indispensable, tant pour la génération d’idées nouvelles que pour leur transformation en projets économiques viables.  Mais l’innovation nécessite aussi une approche de longue haleine et des financements importants qu’il n’est pas toujours aisé de trouver, notamment en temps de crise. L’innovation a donc besoin d’être soutenue.

 

 

Consciente de cette problématique, l’Allemagne a mis au point une stratégie de l’innovation, intitulée « La Nouvelle Stratégie High-Tech, des Innovations pour l’Allemagne ». Elle y adresse un certain nombre de points identifiés comme clés pour le développement du pays, y compris « le renforcement de la dynamique de l’innovation au sein de l’économie allemande » et « la création d’un cadre légal et réglementaire
propice à l’innovation ».

 

 La France multiplie également les initiatives gouvernementales. Ainsi « l’Ambition Numérique » du gouvernement français revient sur la « Liberté d’innover », qui comprend notamment « le soutien aux startups de la French Tech » et le plan « Industrie du futur ».

 

 

Dans leurs démarches, France et Allemagne reconnaissent par ailleurs la place centrale qu’occupent les entreprises de taille moyenne ou intermédiaire dans l’écosystème de l’innovation. Généralement considérées comme plus flexibles que leurs homologues plus grandes, elles concentrent souvent des ressources qualifiées, capables de proposer des solutions à la pointe dans leur domaine de spécialisation. Mais il leur manque souvent les ressources financières suffisantes pour dédier les ressources nécessaires à des projets dont le retour sur investissement est incertain.

 

 C’est dans ce contexte que s’inscrit l’appel à projets lancés par Bpifrance, acteur central de l’innovation en France, et l’agence allemande AiF, qui gère le programme central d’innovation pour le « Mittelstand » (ZIM). Il répond à plusieurs objectifs : 

 

 

- Tenter de faire émerger des innovations technologiques proches du marché. Il s’agit ainsi de soutenir les industries française, allemande et européenne et de renforcer leur compétitivité.

- Favoriser le transfert de technologies, identifié comme essentiel pour la stimulation et le développement des innovations au service des marchés, puisque la participation d’instituts de recherche ou d’universités est possible, voire souhaitée.

- Renforcer la collaboration et les connaissances mutuelles des entreprises allemandes et françaises autour de l’innovation.

 

 

En considérant que les intérêts des économies européennes sont proches dans un monde globalisé, il s’agit d’un bel exemple d’initiative commune concrète, loin des grands discours politiques, pour soutenir des projets réels, et avec des résultats qui seront, on l’espère, tangibles et efficaces ! Aux entreprises de savoir saisir cette opportunité.

 

Liens utiles :

 

- site de Bpifrance (en français)

- site du ZIM (en allemand)

- Stratégie High-Tech, des Innovations pour l’Allemagne (en anglais)

- Ambition Numérique pour la France (en français)

- Tableau de bord de l’Union de l’innovation, publiée par la Commission européenne (en anglais)

 

 

Katharina Maier - 5 octobre 2015